Éducation

En Guinée, le secteur de l’éducation regroupe les sous-secteurs suivants :

  • l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation,
  • l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle
  • l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique

Une lettre de politique sectorielle de l’éducation servant de gouvernail est élaborée sur la base des recommandations des assises nationales des états généraux de l’éducation de 2008, du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP III) de 2013, des engagements internationaux en faveur de l’Education Pour Tous (EPT) ainsi que la volonté politique du Gouvernement de la 3ème République.

Un certain nombre de défis à relever y sont consignés notamment un taux insuffisant de couverture et de rétention à tous les niveaux d’enseignement et de formation par rapport aux objectifs de l’EPT, des disparités de zones, de genre et de revenus et la persistance des problèmes d’analphabétisme.

Pour lever les insuffisances et contraintes qui affectent le secteur de l’éducation en Guinée, le Gouvernement œuvre depuis 2010 à bâtir un système éducatif solide, cohérent et efficace à travers une politique consistant à :

  • Développer l’enseignement technique et professionnel et favoriser l’émergence de compétences requises aux secteurs porteurs de croissance ;
  • Améliorer le taux de scolarité et renforcer l’enseignement de base au niveau du primaire et du secondaire;
  • Développer des infrastructures à travers l’introduction des manuels et documentations adéquats;
  • Intégrer de manière optimale les TIC dans le système éducatif;
  • Améliorer la qualification des enseignants, formateurs, et chercheurs.

Dans sa politique de développement d’un secteur éducatif efficace centré sur des enseignements en phase avec les besoins réels du pays, trois acteurs clés sont engagés : le Gouvernement, les Partenaires Institutionnels, et le Secteur Privé.

Pour assurer la compétitivité de l’éducation guinéenne, les Investissements Privés et les Partenariats Public-Privé (PPP) sont fortement sollicités dans des infrastructures, des équipements, des techniques et technologies modernes, la formation des formateurs, etc.

Le soutien attendu de l’éducation aux secteurs prioritaires se traduit dans de nombreuses opportunités d’investissements.