Élevage

La République de Guinée est un pays à forte tradition pastorale, disposant d’immenses potentialités naturelles grâce à la diversité de ses conditions agro-écologiques. L’élevage demeure la deuxième activité du secteur rural après l’agriculture. Il concerne 283 000 éleveurs recensés en 2000 et leurs familles, dont les effectifs possédés en 2016 sont estimés à 6 759 000 bovins, 2 380 000 ovins, 2 851 000 caprins, 130 000 porcins et 30 000 000 volailles. Il procure des revenus à 30% de la population rurale.

Les principales espèces élevées sont les bovins, ovins, caprins, porcins, volailles (local et améliorée), équins et asins. Le cheptel est presque exclusivement composé de races locales : bovins N’dama (99,9% des bovins), ovins et caprins Djallonkés (99,7%) caractérisées par leur rusticité, leur capacité à s’adapter à leur milieu et à valoriser les pâturages naturels et surtout leur résistance à la trypanosomose. D’autres espèces comme les lapins et les aulacodes existent également, mais à des effectifs très réduits. A part les porcins qui sont rencontrés essentiellement en Guinée Forestière et en Basse Guinée, les autres espèces sont réparties sur toutes les régions naturelles.

Avantages concurrentiels

Le secteur de l’élevage dispose de grandes potentialités dont la valorisation permettra de lever les défis ci-dessus mentionnés.

  • La diversité des conditions agro-écologiques permettant une diversification des productions,
  • Une base productive constituée de pâturages naturels riches et variés d’environ 70.000 km2 avec près de 350 espèces fourragères (selon l'étude sur la cartographie d'espaces pastoraux en Guinée par SYSAME en 1993),
  • Des ressources en eau constituées de plusieurs bassins fluviaux pouvant contribuer à l’amélioration de l’abreuvement des animaux,
  • La disponibilité de sous-produits agricoles et agroindustriels pour l’alimentation du bétail
  • Un cheptel constitué d’espèces et de races caractérisées par leur rusticité, leur capacité à s’adapter à leur milieu et surtout la résistance des ruminants (bovins, ovins et caprins) à la trypanosome.