Matériaux de construction

Situation actuelle

La filière matériaux de construction est très importante en Guinée, du fait que le pays possède de nombreuses ressources de matières premières, tels que le granit, l’argile, le sable de construction, le sable verrier, la laiterie, le calcaire, le bambou, la paille, le schiste ardoisier, le kaolin, etc. Ces matières premières sont généralement de bonne qualité avec des réserves suffisantes.

La filière bénéficie de nombreux facteurs favorables :

  • Un potentiel en matières premières de bonne qualité et en quantité suffisante ;
  • Une demande en forte expansion ;
  • Des équipements en bon état de fonctionnement ;
  • Une consommation à large gamme de produits ;
  • Un personnel généralement bien formé.

La filière matériaux de construction regroupe trois principaux  secteurs :

  • Construction immobilière (public et privé) ;
  • Construction et réhabilitation des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires ;
  • Production des matériaux de construction.

Les principaux matériaux de construction pris dans cette filière sont :

  • Le ciment qui est produit par une seule entreprise (Ciment de Guinée SA) pour une capacité installée de 550 000 tonnes/an ;
  • Le gravier et le sable granitique qui sont fournis par six entreprises de concassage et broyage de granit ;
  • Le gravier latéritique qui existe en abondance dans de nombreuses régions et qui est obtenu par criblage de latérite provenant des carrières ;
  • Le sable alluvionnaire qui est un matériau généralement exploité de façon artisanale et qui est fourni par deux sociétés.

Le marché des matériaux de construction est très important et connaît une forte croissance. Les estimations de la demande nationale annuelle à l’horizon  2 000 pour les principaux matériaux sont de l’ordre de 1 040 000 T d’agrégat, 550 000 T de briques cuites, 550 000 T de carreaux de sol, 700 000 T de ciment et 800 000 T de produits en béton.

Stratégie de développement

La stratégie de développement de la filière matériaux de construction est axée sur les objectifs ci-après :

  • Adapter la production des entreprises de la filière en vue de satisfaire les besoins des programmes de construction de bâtiments et d’infrastructures ;
  • Promouvoir l’utilisation des ressources locales existantes comme matières premières entrant dans la  fabrication de certains matériaux ;
  • Élaborer des normes pour les matériaux de construction, afin d’une part de faciliter et de sécuriser les échanges nationaux et internationaux, et d’autre part d’aider à la promotion de la qualité en protégeant ainsi les techniques de construction ;
  • Améliorer l’accès des PME aux marchés publics, en raison de faiblesse de leurs ressources financières.

La relance des unités en arrêt d’activités, l’extension des activités de certaines entreprises existantes et les nouvelles unités destinées à la fabrication de nouveaux produits, s’inscrivent également dans cette stratégie.

Opportunités d’investissement identifiées

Les promoteurs locaux ont identifié dans cette filière deux projets d’investissement :

  • Réhabilitation de l’ardoise à ciel ouvert de Labé ;
  • Fabrique de tuiles et briques en terre cuite.

Il existe aussi d’autres opportunités d’investissement liées notamment à :

  • La production des graviers latéritiques,
  • L’exploitation des roches ornementales de Maferinya, Coyah, Kouriya et Lola ,
  • Le complexe cimentier de Souguéta,
  • La mini-cimenterie de Siguiri,
  • La fabrication de composants légers en  ciment,
  • La fabrication de produits réfractaires magnésiens,
  • La verrerie de Wassou,
  • La fabrication de produits céramiques
  • La fabrication de potto et de tuyaux en béton armé, la centrale à béton,
  • La fabrication de béton pré- contraint,
  • La relance l’usine de carreaux EGUIMAT.