Textile

Situation actuelle

La filière textile est peu développée en Guinée et la culture extensive du coton est récente. Elle est renforcée par la nouvelle politique libérale et l’implication des populations dans le développement socio-économique des régions. La production actuelle de coton repose essentiellement sur un projet de développement rural appuyé par la Compagnie Française pour le Développent des Filières  Textiles (CFDT) qui encadre plusieurs exploitants ruraux. Ce projet a porté la production en 1995 à plus de 17 000 T. de coton graine, avec une multiplication du nombre d’exploitants de l’ordre de 14 fois en l’espace de 8 années (26 838 producteurs en 1995 alors qu’en 1987 ils n’étaient que 1948).
La construction guinéenne de tissus (toutes qualités confondues) est estimée à 52 millions de mètres par an. Ce marché reste dominé par les importants en provenance d’Asie car la seule industrie textile du pays, en instance de privatisation, est actuellement en arrêt.
Un important programme de promotion du textile traditionnel est actuellement mis en œuvre en collaboration avec et l’ONUDI, se fixant pour objectif de rechausser et promouvoir l’industrie des textiles traditionnels. Le potentiel de la Guinée dans ce créneau est considérable, car le pays est bien connu pour la qualité et la diversité de ses créations.

Stratégie de développement 

La stratégie de développement de la filière textile repose essentiellement sur :
·        La réhabilitation et la relance de l’unique industrie textile du pays dont la capacité théorique de 5 millions de mètres par an portée à 10 millions ;
·        Le choix de l’option agro-industrie supposant un approvisionnement à partir des productions locales de coton, en nette progression ;
·        La poursuite des efforts pour le soutien de la production cotonnière ;
·        Le développement de la confection et de la bonneterie industrielle pratiquement inexistante dans le pays ;
·        L’organisation des acteurs de la filière et la promotion des centres de formation textile,
·        La promotion du textile traditionnel.
Opportunités d’investissement identifiées
Les projets d’investissement proposés par des promoteurs nationaux sont au nombre de cinq :
·        Confection industrielle de vêtement de travail et d’uniformes
·        Teinturerie industrielle
·        Confection des sous- vêtements et costumes traditionnels
·        Traitement et conditionnement de fils de coton
·        Production de tricots industriels en coton
Aussi, l’unique industrie textile du pays (le complexe textile de sanoyah) offre des opportunités de rachat total ou partiel par des privés en vue de la relance de ses activités.