Construction d'une usine d'aliments pour animaux (par exemple, pour 6 à 10 t heure pour la production de 15 000t d'aliments

La mise en place dans un proche avenir de plantations industrielles de céréales et de légumineuses dont les produits et sous-produits servent d’aliments aux animaux d’élevage est un bon créneau et une opportunité à long terme de productions nationales pour la substitution aux importations et le développement de l’élevage.

Le cheptel avicole est la plus tributaire des importations.

Les besoins annuels des cheptels en produits alimentaires qui ne sont satisfaits aujourd’hui qu’à environ de 10% par la production nationale, représentent un champ favorable à l’investissement dans cette filière.