Installation de ferme de production d'œufs de consommation et de poulet de chair

La Guinée recèle d’énormes potentialités pour le développement de son aviculture. L’aviculture traditionnelle occupe une grande majorité des effectifs nationaux de volaille. Les effectifs nationaux de volailles se répartissent entre les races commerciales (Secteur 1, 2 et 3) et les races locales (secteur 4) ou aviculture villageoise. En ce qui concerne les races commerciales, elles sont constituées majoritairement de pondeuses. Les importations de viande de poulets en carcasses sont irrégulières. Par contre, on note une forte hausse des importations de volailles découpées (ailerons, gésier, foie, cuisses etc.).

La production de poulets de chair reste insignifiante. On observe ainsi un manque de synergie entre la croissance démographique et le développement de la production des produits avicoles.

La Guinée est en manque de grandes fermes industrielles de volailles, avec un système intégré et à bâtiments fermés.