Services vétérinaires et soins

En Guinée, l’élevage constitue la deuxième activité du monde rural après l’agriculture et concerne environ 210 000 familles, soit 30 % de la population rurale. Cependant, la faible productivité des cheptels reste liée à leur situation sanitaire précaire dominée par la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), le charbon symptomatique et la fièvre charbonneuse, la pasteurellose, la peste des petits ruminants, la maladie de Newcastle, la variole, le choléra, les salmonelloses aviaires, ainsi que les maladies parasitaires chez toutes les espèces. Pour amenuiser cette situation, les vétérinaires privés travaillent en étroite collaboration avec les auxiliaires d’élevage (ONG) évoluant en milieu pastoral pour aider les éleveurs et le centre de formation de Labé (CFEL) donne aussi la formation en santé animale de base pour les éleveurs.