Inde : Premier test grandeur nature pour Namory Camara

Nommé mi-janvier 2019 Directeur général de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), Namory Camara effectue actuellement son premier véritable test en Inde où se déroulent le 14è conclave CII-EXIM Bank sur le Partenariat Inde-Afrique.

L’ancien directeur commercial d’OAG Aviation Worldwide Ltd, très à l’aise dans la langue de Shakespeare, multiplie les discussions avec les hommes d’affaires africains, asiatiques et occidentaux, à la recherche d’opportunités d’investissement pour la Guinée.

Déjà, à l’ouverture de cette conférence économique internationale dans la capitale indienne New Delhi, le patron de l’APIP, en poste seulement depuis deux mois, a rappelé les réformes juridiques opérées par la Guinée depuis huit ans en matière de création et d’implantation d’entreprises.

Devant le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, le ministre en Charge des Investissements et des Partenariats publics privés Gabriel Curtis et celui de l’Industrie, des PME Tibou Kamara, le tout-nouveau directeur général de l’APIP-Guinée a rassuré quant à la possibilité de créer une entreprise en Guinée en trois jours. « L’Agence de promotion des investissements privés que je dirige peut vous aider à créer vos entreprises en 72h », a-t-il dit, en s’adressant à ses prospects.

Dans la journée du mardi 19 mars, échangeant avec d’autres partenaires potentiels, Namory Camara a aussi indiqué que la Guinée dispose d’un potentiel agricole énorme, en plus de celui minier. Et que le pays a su créer un secteur privé dynamique, prêt à accueillir d’autres investisseurs étrangers.

En véritable agent commercial chargé de vendre la destination Guinée, M. Camara a évoqué les investissements réalisés pour la construction des barrages hydroélectriques comme Kaléta et Souapiti. « Très bientôt, la Guinée sera exportatrice d’énergie vers les pays voisins. Donc j’invite les investisseurs à regarder la Guinée très attentivement », a-t-il affirmé. Tout en se basant sur le potentiel de la Guinée, le DG de l’APIP a appelé à investir dans le secteur de l’énergie renouvelable. « Lorsque vous investissez, soyez sûrs que les miniers et les populations achèteront l’énergie produite », a-t-il assuré, rappelant aussi le besoin d’investir dans le solaire dont l’apport va aider, selon lui, à résoudre le déficit énergétique.

Source: emergencegn.net